L’Architecture de la vielle casbah d’Alger.


La Casbah d’Alger apparait comme un exemple typique des villes maghrébines, dont l’influence s’étend sur la partie occidentale de la méditerranée et l’Afrique Sub-Saharienne. L’ensemble urbain qui constitue la Casbah conserve toujours son intégrité et dans l’ensemble les caractéristiques esthétiques de l’art islamique et matériaux originaux sont préservés.
La Casbah possède encore sa citadelle, des palais, des mosquées, des mausolés et des hammams qui témoignent encore de l’identité du site. L’architecture militaire de la casbah semble[évasif] être l’œuvre des Ottomans durant la période de la Régence d’Alger mais l’architecture civile garde l’authenticité des villes maghrébines. Cependant la Casbah apparait comme un espace en mutation, en effet durant la colonisation certaines bâtisses furent démolies pour implanter des habitations de style européennes, principalement sur le front de mer et aux limites de la ville européenne. La casbah possède donc aussi à sa périphéries des immeubl
ion de matériaux non authentiques.
Architecture domestique

L’architecture domestique de la Casbah est représentative d’un habitat humain traditionnel représentatif de la culture musulmane profondément méditerranéenne. La typologie est stable entre le palais et la demeure du modeste artisan. La maison de la casbah apparait groupée, mitoyenne, elle ne présente que une seule façade. On estime que ce mode de regroupement des habitations remonte à l’époque Ziride. La surface habitable est généralement comprise entre 30 m² et 60 m²24. Elle possède toujours une vue sur la mer grâce à sa terrasse, la lumière est généralement apportée par une fenêtre qui donne sur la rue ou par le patio. La porte d’entrée comporte toujours une grille pour permettre l’aération des étages inférieurs à partir de l’air frais des ruelles. La maison algéroise se veut tournée vers l’intérieur, plus précisément vers son patio (west dar) qui est le cœur de la vie et qui comporte un puits (bir). C’est un espace de convivialité pour les familles, qui sont jusqu’à 4 à occuper une maison, mais aussi l’espace traditionnel d’accueil des visiteurs. Les murs sont des ouvrages de maçonnerie, constitué avec des briques de terre peu cuites et un mortier comprenant de la chaux et de la terre épaisse. Les plancher sont réalisé avec des rondins de bois selon une technique introduite par les Ottomans et les soubassement sont construit avec une technique de voute en berceau. La couverture est plate, faite avec une épaisseur de terre importante jusqu’à 70 cm en terrasse, et le revêtement se fait au mortier composé de terre et d’adjuvant naturels, le tout recouvert de chaux24. Le système d’évacuation des eaux usées des maisons est un véritable réseau d’égouts construits à l’époque de la Régence d’Alger en brique sous la voirie suivant la pente du site. Les branchements se faisant avec des éléments de poterie qui s’emboîtent, depuis la colonisation le réseau a été modernisé24.
La maison de la Casbah se décompose en plusieurs sous ensembles, la maison alaoui, la maison à chebk, la maison à portique et les palais24. La maison alaoui est la seule dont le patio ne donne pas d’air et de lumière à l’habitation. Construite sur une petite parcelle, le rez-de-chaussée comprend des commerces ou des locaux et les étages comprennent pour chacun un pièce de grande dimension. Pour gagner de l’espace ce type d’habitat a recourt à des encorbellements. La maison à chebk, est souvent une dépendance (douera) d’une maison plus grande et elle répond à des contraintes d’espace minimale. Le patio très étroit se situe à l’étage et est pavé de marbre, alors que les pièces sont pavée de carreaux en terre cuite. Les murs emploient aussi des carreaux de céramique et de la chaux. La maison à portique est la typologie par excellence de la maison à patio, tournée vers l’intérieur. Dans les étages elle peut céder de la surface aux maisons voisines et possède au deuxième étage une belle pièce avec un kbou (un encorbellement gagné sur la rue dans l’axe de la pièce). Le patio et les fenêtres sont aussi ornés de carreaux de céramiques de couleur aux motifs géométriques ou floraux24.
Palais et Résidences
La Casbah renferme plusieurs résidences et palais ayant des fonctions différentes. Ainsi le palais d’été, situé extra-muros, qui abrite le musée du Bardo était une résidence destinée à une occupation saisonnière, de mai à octobre. Il est entourée de jardin qui étaient le siège d’une production agricole, et possède un maximum de fenêtres munies de grilles qui s’ouvrent vers la campagne environnante. Le palais possède des kbous dans de grandes pièces en T, qui ont vue sur les environs.
Le plus vieux des palais est celui de la Jenina, qui fut ravagé par un incendie en 1844. Ce palais datait du XVIe siècle, et que les algérois l’appelaient Dar Soltan el Kedim, fut le centre du pouvoir jusqu’à 1817. Il ne subsiste qu’une partie de cet ensemble dont Dar Aziza qui est situé sur la place des martyrs en face de la mosquée Ketchaoua et de Dar Hassan Pacha. Le palais de Dar Aziza est typique des demeures algéroises du XVIe siècle. Haut de trois étages à l’origine, le palais fut amputé du dernier étage lors du tremblement de terre de 1716. Il servit de magasins en 1830, et perdit en 1832 l’escalier menant à la terrasse. Il devient après quelques aménagements la résidence de l’archevêché sous la colonisation française. Dar Aziza est très riche en décorations murales faites de marbre sculpté. Il comporte un magnifique patio orné de jets d’eau, de splendides boiseries, de faïences et de claustras à verres de couleurs

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  396 followers