LA HEZEMA (Ceinture de Mariée)


LA HEZEMA La hezama (ceinture) exprime différents symboles selon les régions du pays. Mais un point commun les rapproche, en effet, cet accessoire symbolise la féminité. Souvent, la famille de la jeune fille peut demander une ceinture en guise de dote, en or pour les plus fortunés. Il faut savoir que dans les régions berberophone, les bijoux sont en argent, à l’inverse, dans les régions qui ont pour zone culturelle, Alger, Constantine, Tlemcen, les bijoux sont en or. Nous savons également que la largeur de la ceinture a son importance. En effet, elle peut être fine ou large, dans le premier cas, elle réhaussera une blousa ou une robe fergani, et dans le second cas, on la trouvera porté sur un caftan. Certaines familles fortunées peuvent l’exiger à la place du "krafach boulahya" ou du "khir el rouh", mais cela reste propre aux familles très conservatrices. De plus, avec la crise économique qui sévit actuellement dans le pays, il est devenu rare d’exiger une hezama en or. El hazama peut être aussi en louis d’or dans certaines regions de l’est du pays, et même en kabylie (notamment la petite kabylie). La hezama peut également être en cuire, en tissus, dans ce cas, elle sera fabriqué avec la robe. Cette hezama n’entre pas dans la constitution du trousseau, ou tesdira, de la mariée. Au troisième jour du mariage, l’on met à la mariée une hezama, le sens de ce rituel consiste à monter que cette jeune fille est aujourd’hui une femme, et dorénavant, elle devra la porter à toutes les grandes occasions, et notamment lorsqu’elle portera les tenues traditionnelles. La signification principale en est la fertilité. Le fait de la porter à son mariage, prouve qu’une femme est prête à enfanter. Dans d’autres traditions du pays, notamment à Tlemcen, on met el hazama à la mariée le 8ème jour qui suit la nuit de noce, cela symbolise le souhait de la mariée à avoir un enfant. Une personne de la famille vient devant les intimes et les proches mettre autour de la taille de la mariée un cordon, pas nécessairement en or. Cela se fait autour d’une belle après-midi conviviale avec des petits gâteaux traditionnelles et du thé ou café. Et bien sûr, de la musique andalous ou chaabi…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s