Traditions.Le costume traditionnel du Hoggar est très simple


Le costume traditionnel du Hoggar est très simple, eu égard aux conditions de vie extrêmes de cette région aride.
Le targui adoptera alors un costume épuré de tout superflu qui sera depuis des millénaires adapté à son environnement hostile.

Il s’agit d’une gandoura à manches longues de couleur blanche, enfilée sur un pantalon de la même texture en lin léger.

Les hommes bleus sont coiffés d’un voile léger appelé Tagoulmoust , Image hébergée par servimg.comparticularité des gens du sud. Les hommes s’enroulent la tête et couvrent leur bouche et leur front par souci d’hygiène, pour préserver les yeux, la bouche et le nez de l’action néfaste du soleil et du sable et s’enveloppent dans une large cape sans manches. réalisée dans un tissu fin, ramenée sur ses épaules.

Le costume targui finit sur des sandales très larges faites en peau de chèvre ou de chameau.

La femme se vêt aussi d’une manière sobre en s’enveloppant dans un long tissu de couleur chaude qui n’est pas sans rappeler le sari indien.

En dessous de ce voile elle met une robe de tissu ordinaire sans manches, quant à la coiffe, elle est tout simplement faite d’un pan du sari qui est replié élégamment sur la tête en couvrant le nez et la bouche devant tout étranger. un geste qui, loin d’être agressif, ne manque pas de donner du charme aux dames du Hoggar qui sont pour la plupart des femmes graciles aux traits fins.

Le Costume d’Affrana est pour la femme targuie un costume de fête fait de tissus très riches et très élaborés sur une base de sari.

Ce vêtement est importé des pays frontaliers. ce qui explique la manière africaine de le mettre. Par contre le costume masculin de cérémonie n’est motivé que par une seule source d’inspiration qu’est l’affrontement entre les tribus (Rezzou) avec ce rappel que le peuple Touarègue est originellement un peuple guerrier.

Pour aller combattre, le Targui se met en condition, c’est alors tout un rituel qui se met en place, danses, chants et poésie. Le guerrier s’habille d’une tunique blanche, d’un pantalon et d’une cape noire avec un chech indigo qui s’intercale avec un turban blanc.

Deux bandes de tissu ou de lainages multicolores se croisent sur sa poitrine et nouées au niveau de la taille pour maintenir la takouba (épée), comme accessoire, une sacoche en cuir est enfilée par dessus la tête. Cette sacoche sert à contenir quelques provisions et amulettes porte-chance. Le reste du costume finit par le port à la main du Alter (bouclier en peau durcie) et des sandales en cuir très larges à la base.

Cette tenue est souvent portée au cours de cérémonies religieuses ou des mariages.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s