L’Achoura Le repas traditionnel, un grand moment de retrouvailles.


En plus des traditions ancestrales qui existent depuis la nuit des temps pour célébrer la fête de Achoura, certaines superstitions propres à notre société sont là, collées à cette manifestation pourtant ô combien religieuse
En plus des traditions ancestrales qui existent depuis la nuit des temps pour célébrer la fête de Achoura, certaines superstitions propres à notre société sont là, collées à cette manifestation pourtant ô combien religieuse. Ainsi donc en sus du jeûne observé par les Algériens et la générosité qui les caractérise en ce jour de fête, certaines régions de l’Algérie développent à cette occasion des pratiques pour lesquelles il ne faut surtout pas déroger. Dans la région de la Kabylie, par exemple, les garçons nés au cours de l’année font l’objet d’un rite ancestral qui regroupe tout le village. La veille de la fête, les femmes de la famille du garçon placent du blé cuit à la vapeur dans des plats en bois agrémenté avec des œufs durs. Le jour de l’Achoura, appelée aussi journée de bénédiction des futurs hommes, le bébé est habillé du burnous du père ou du grand-père et est porté par son père suivi des hommes de la famille et des youyous des femmes au mausolée de la tribu. Là, les habitants du village font une prière de demande à Dieu afin que l’enfant soit protégé avant de savourer les mets préparés par la famille. Dans d’autres régions de la Kabylie les festivités de l’Achoura sont plus grandioses où on assiste à des journées joyeuses et animées où tbal, baroud et danses sont de la partie. Dans d’autres régions du pays comme à Constantine, les enfants à l’occasion de l’achoura font du porte-à-porte en quête de bonbons et de friandises, les jeunes aptes à se marier choisissent cette journée pour concrétiser leurs fiançailles ou leur mariages, mais c’est surtout une occasion pour les Constantinois de réunir toute la famille autour de la traditionnelle tchekhtchoukha qui fait la réputation de la région. Au centre du pays, ce sont toujours les enfants qui sont au centre de cet événement. « Un nombre non négligeable de parents, si ce n’est pas tous, attend toujours la fête de Achoura afin de couper, pour la première fois, les cheveux de leurs enfants cadets. Ceci confère à l’événement une touche de joie, dans la mesure où l’enfant devient le centre d’intérêt de tout le voisinage », nous confie une maman qui a préparé des jours à l’avance la tenue que doit porter son fils à cette occasion. Chez d’autres familles, c’est plutôt le kadid qui fait la particularité du repas de cette journée « après avoir sacrifié le mouton de l’Aïd, on réserve une partie de la viande qu’on recouvre de sel, et qui servira comme ingrédient principal pour la préparation du berkoukes, « plat inévitable pour l’Achoura», nous dira cette mère de famille pour qui le repas à cette occasion reste l’événement le plus important de la journée. « Le repas de l’Achoura reste un fort moment de convivialité et de retrouvailles qu’on ne veut, en aucun cas, rater ou ignorer. Le bonheur est de se retrouver autour d’une table commune loin des tracasseries quotidiennes », confirme cette maîtresse de maison qui a l’habitude d’inviter à cette occasion filles mariées, gendres, belles filles…. « Il n’est pas question qu’on occulte les festivités d’une telle fête comme l’Achoura pour la simple raison qu’ elle est aussi célébrée par les juifs. Pourquoi priver les enfants et les adultes d’une joyeuse journée pour faire plaisir à des personnes un peu extrémistes sur les bords », dira un citoyen rencontré au marché de Meissonnier en train d’acheter des bonbons, du chocolat et des fruits secs pour le fameux «treize» réservé à la soirée de l’Achoura.
Farida Larbi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s