Portrait de Femme Orientale.


Mélancolie et solitude semblent également habiter la jeune Orientale peinte à l’aquarelle par Alexandre Decamps. Assise sur un divan, les jambes repliées dans les sinuosités soyeuses de sa robe, elle fume une longue pipe dont le fourneau repose sur le brocart rebondi d’un pouf. À l’arrière-plan, le grillage d’un moucharabieh marque la limite lumineuse de l’univers clos du harem.
Auteur : Alain GALOIN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s