Le vaisseau du désert.


Le vaisseau du désert

« Le patrimoine camelin, réalités et perspective » est le thème de ce Salon. En 2011, la deuxième édition de la fête du dromadaire a eu lieu à Oued Tintarabine, 180 km au sud-est de Tamanrasset, sous le thème de « Dromadaire, patrimoine des ascendants et perspectives des descendants »

Appelé amni namis par les Touaregs, le dromadaire est indissociable du paysage du sud et bien sûr de la culture populaire. Il y a bien la danse des chameaux. Ce vaisseau du désert est dans tous les poèmes et contes.

Dans une étude consacrée à cet animal, Rachid Benaïssa, ministre de l’Agriculture, distingue les races suivantes, en dégageant leurs traits essentiels :

« Le Chaambi: très bon pour le transport, moyen pour la selle. Sa répartition va du grand Erg Occidental au grand Erg Oriental. On le retrouve aussi dans le Metlili des Chaambas.

L’Ouled Sidi Cheikh: c’est un animal de selle. On le trouve dans les hauts plateaux du grand Erg Occidental.

Le Saharaoui: est issu du croisement Chaambi et Ouled Sidi Cheikh. C’est un excellent méhari. Son territoire va du grand Erg Occidental au Centre du Sahara.

L’Ait Khebbach : est un animal de bât. On le trouve dans l’aire Sud-Ouest.

Le Chameau de la steppe: Il est utilisé pour le nomadisme rapproché. On le trouve aux limites sud de la steppe.

Le Targui ou race des Touaregs du Nord Excellent : méhari, animal de selle par excellence souvent recherché au Sahara comme reproducteur. Réparti dans le Hoggar et le Sahara Central.

L’Aier : bon marcheur et porteur. Se trouve dans le Tassili d’Ajjer.

Le Reguibi : très bon méhari. Il est réparti dans le Sahara Occidental, le Sud Oranais (Béchar, Tindouf). Son berceau: Oum El Asse1 (Reguibet).

Le Chameau de I’Aftouh : utilisé comme animal de trait et de bât. On le trouve aussi dans la région des Reguibet (Tindouf, Bechar) »

Pour É Demougeot, le dromadaire est venu bien plus tard en Afrique du Nord, après le cheval. H.Epstein, lui, apporte quelques explications en citant deux auteurs : selon Hitti ( 1943), le chameau a été introduit en Afrique du Nord lors de « l’invasion musulmane » au VIIe siècle ; tandis que pour Murray ( 1935) cela remonte aux Perses, 525 avant Jésus Christ.
Bab edd’Ar

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s