Le mariage chez les Touaregs.


Le mariage chez les Touaregs
Une affaire tribale..( au Tassili N’Ajjer

Les Touaregs du Tassili N’Ajjer s’attachent de plus en plus à leurs traditions ancestrales, à travers le raffermissement des liens sociaux dont le mariage est considéré ici comme le plus «sacré’’. Bien que les cérémonials diffèrent d’une tribu à l’autre, ou d’un groupement rural à un autre, les festivités nuptiales sont soumises aux mêmes rituels puisés du patrimoine culturel ancestral encore préservé par la société du Tassili N’Ajjer, constate entre autres le président de l’association ‘’lien conjugal’’ d’Illizi. Expliquant la force de cette relation, Hadj Moulay Djeriri, notable de la région, qualifie cette union de pratiquement communautaire, dans le sens où elle lie des tribus de la même société targuie qui s’attèlent à sacraliser cette union, selon un rite maintenu intact par la population touarègue et transmis de génération en génération. Cette relation se manifeste en premier lieu par un rapprochement des deux familles des fiancés qui oeuvrent à dégager un terrain d’accord pour tisser un nouveau lien tribal, avec l’aval des chefs de tribus dont le droit coutumier leur confère la possibilité d’approuver ou de désapprouver, au terme de consultations, cette future union. Les chefs de tribus, décideurs incontestés, s’associent au plébiscite de ce rapprochement familial par la fixation du montant de la dot et l’établissement des conditions d’organisation de la cérémonie nuptiale, en tenant compte des moyens dont disposent les tribus. Selon le président de l’association ‘’Emni’’, une fois la demande d’alliance formulée, la famille du futur époux s’emploie à fournir les obligations, dont l’offre du ‘’Kaya’’, partie des charges à fournir par l’époux consistant en un écrin de bijoux d’argent. Les cérémonies officielles du mariage targui se poursuivront une semaine durant par des festivités riches en couleurs où s’exécutent des chants et danses au rythme du Tindi, Imzad et d’autres instruments de musique du terroir. Accompagnée d’une dauphine, appelée «Wazira», la mariée est coiffée par un groupe de femmes vêtues de leurs plus belles robes. Les cheveux de l’heureuse élue sont tressés selon une forme rituelle nommée ‘’Imissi’’.
CHANTS, DANSES ET MÉHARI AU MENU
El Hadj Moulay Djeriri fait savoir que la mariée doit être, comme toute femme targuie, fardée de produits d’un ‘’Make up’’ local et parée de bijoux d’or et d’argent assortis des plus belles confections. La cérémonie nuptiale, où dominent chants et danses, donne lieu également à l’organisation de courses de méhari au rythme des tambours, dans des joutes auxquelles prennent part toutes les tribus invitées. Comme à l’accoutumée, le repas (‘’Talebdjat’’) servi aux convives est composé de viande cameline hachée, suivi du thé préparé au feu de braise. À ce plat, vient s’ajouter le sacrifice, dans la liesse générale, de caprins que l’on propose durant les sept jours de fête, en plus de la distribution d’un autre mets composé d’un extrait de dattes et de lait. Ces festivités non-stop suivent leur cours au rythme des chants et danses ‘’Aliouane’’, en signe d’accueil en fanfare de la mariée dans sa nouvelle famille, avant de laisser place à une fête nocturne, suivie de la lecture du saint coran en présence des parents des nouveaux époux. Entre autres traditions, le marié devra, comme l’ont fait ceux qui l’ont précédé, remettre à sa nouvelle «reine» une paire de chaussures en cuir véritable appelées ‘’Agatimène’’ ainsi qu’une somme symbolique d’argent. Cette fête, dont le Tindi est au centre, est animée par un grand nombre de femmes parées, à l’occasion, de leurs plus beaux atours et d’un voile noir (‘’Alchou’’) couvrant la tête et que les cavaliers en mouvement autour du groupe de chanteuses s’efforceront d’arracher (le voile) entrant ainsi dans une compétition que couronnera une fête (‘’Tihamet») en guise d’hommage au premier à récupérer cette étoffe.(Le Courrier d’Algérie-15.08.2010.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s