La succulente orange algérienne


algerie2009035sr9

*La fête des Oranges revient
La fête des Oranges, célébrée jusqu’en 1980 dans la wilaya de Chlef, a été relancée après une interruption de plus de deux décennies, a-t-on indiqué à la Chambre locale de l’agriculture.
Dans ce cadre, une manifestation, perpétuant cette tradition est prévue le 12 janvier prochain à l’initiative de la Chambre locale de l’agriculture. Une quinzaine d’agrumiculteurs de la région, en plus d’organismes et autres associations opérant dans le secteur de l’agriculture, prendront part à cette manifestation qui aura pour cadre le siège de l’ex-Office des fruits et légumes (OFLA). L’objectif de cette manifestation vise à faire connaître au public les activités agrumicoles au niveau de la région et les différentes variétés existantes au niveau de la wilaya de Chlef, qui compte un verger agrumicole de près de 6000 ha, localisé principalement dans la plaine du Cheliff. Une vingtaine de variétés sont cultivées dans la région, dont les plus connues sont la «Washington», la «Thomson navel», la «clémentine» et la «double fine», a rappelé la même source qui fait état d’une production globale, attendue lors de cette saison, de près d’un million de quintaux…(El Watan-31.12.2011.)

*La fête des oranges à Chlef
**Un bond qualitatif et quantitatif enregistré dans la récolte cette année Cette saison, l’orange est disponible, belle, sucrée et surtout abordable. Tant mieux pour le consommateur, dirons-nous, surtout lorsque l’on sait que l’année dernière ce fruit très prisé n’était pas à la portée de tous. La Fête des oranges qu’abrite la ville de Chlef, du 18 au 20 janvier, a été inaugurée mardi par le secrétaire général de l’UNPA, M. Alioui, en présence du président de la Chambre nationale d’agriculture et des autorités locales.Le fait majeur de cette manifestation qui se déroule au sein du complexe de l’ex-ENAFLA, à la sortie ouest de Chlef, est sans conteste la vente promotionnelle organisée en parallèle de l’exposition des agrumes. En effet, les producteurs ont fixé un prix unique de 40 DA pour la commercialisation de leur marchandise. Ainsi, les nombreux consommateurs présents à l’ouverture de cette cinquième édition ont pu s’offrir des variétés très prisées, telles que la «Thomson» et la clémentine, à ce prix-là.D’ailleurs, les quantités d’oranges mises sur les étals en début de matinée ont vite été raflées et les organisateurs ont dû reconstituer leurs stocks, à plusieurs reprises, pour satisfaire la demande sans cesse croissante. L’autre fait à signaler est la présence en force des exploitations agrumicoles de la région, appartenant toutes à des propriétaires privés, hormis la ferme pilote Ali Aïchouba.Ces derniers en ont profité pour mettre en valeur le fruit de leur travail, à savoir le bond qualitatif et quantitatif enregistré cette année, en dépit de la contrainte de l’eau.Outre les oranges de gros calibre, ils ont obtenu cette saison une production estimée à un million de quintaux, toutes variétés confondues. Rappelons que la plaine de Chlef dispose d’une superficie de 5800 hectares, alors qu’elle était au début des années 80 à plus de 60 000 hectares.L’arrachage massif des orangeraies et la propension aux cultures spéculatives (poires et pommes) ont joué en défaveur de ce potentiel stratégique qui représente pourtant une ressource économique non négligeable. La mise en place d’un programme spécial consistant en la plantation de 1000 hectares supplémentaires a été retardé en raison du déficit en eau que connaît le secteur agricole.
El Watan-
*La cinquième édition de la fête des oranges a débuté ce mardi à Haï Bouamama et se poursuivra jusqu’au jeudi 20 janvier. Cette édition a vu la participation de 17 agrumiculteurs, exposant plusieurs variétés d’oranges, de mandarines, de clémentines, de citrons et de pamplemousse, 3 apiculteurs et un fabricant d’huile d’olive.
D’autre part, 26 structures aussi bien de Chlef que d’autres wilayate à l’image de Blida, Sétif, Alger, Oran… ont exposé leurs produits tels que: équipement pour la laiterie, matériel et accessoires de l’apiculture, machinisme agricole, etc. La superficie consacrée à l’agrumiculture est de 5.784 ha, ce qui la classe en 4ème position après la céréaliculture, les fourrages et le maraîchage. Les variétés d’agrumes cultivées avoisinent les 17. Cette cinquième édition est considérée comme étant plus importante cette année eu égard au chiffre important dans la production des agrumes et pouvant dépasser largement les prévisions, a-t-on souligné. Le président de l’association de la fête des oranges tient à préciser que dans le cadre du programme du ministère pour les nouveaux plants, la wilaya de Chlef a bénéficié en 2011 d’une superficie de 1.000 hectares destinée à la plantation d’agrumes pour environ 280 plants à l’hectare. L’opération a démarré en 2010 et s’achèvera en 2011, «ce qui va contribuer à terme à une augmentation considérable de la production des agrumes».
(Quotidien d’Oran.)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s