Ils ont parler de Biskra. EL BEKRI Abou-Obeïd (1014-1094) .


EL BEKRI Abou-Obeïd (1014-1094) .

biskra

Géographe et historien de l’Hispanie musulmane (Al-Andalus). Fils du l’émir de la taïfa de Huelva et Saltes.

De passage à Biskra, El-Bekri évoquait la beauté des jardins de cette ville : « Biskra renferme un grand nombre de bourgs dont la métropole se nomme aussi Biskra. Cette grande ville possède beaucoup de dattiers, d’oliviers et d’arbres fruitiers de diverses espèces. Les alentours sont remplis de jardins qui forment un bocage de six mille d’étendue. La ville renferme dans son enceinte plusieurs puits d’eau douce ; il y a même dans l’intérieur de la grande mosquée un puits qui ne tarit jamais. On voit aussi dans l’intérieur de la ville un jardin qu’arrose un ruisseau dérivé de la rivière. L’eau qui sert à la consommation de Biskra provient d’une grande rivière qui descend de l’Aurès et passe au nord de la ville. »

(Auteur d’une notice topographique et historique sur l’Afrique septentrionale traité revue en 1068 ap. J.-C. par un célèbre polygraphe Abou-Obeïd el-Bekri).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s