Les Vertus Des Tisanes.


Les Vertus Des Tisanes.

jasmine_tea_flower_wellness_1

Anis : Voilà une tisane au goût délicieux qui assure une digestion confortable, favorise l’expulsion des gaz et calme l’aérophagie. Sa préparation requiert une décoction de trois minutes, à raison d’une cuillère à café par tasse. On en prend une tasse dix minutes avant le repas.

• Basilic : Cette plante très utilisée en cuisine, mais tout à fait susceptible d’être consommée en tisane, active les digestions lentes, et lutte contre les spasmes digestifs, l’aérophagie, les coliques gazeuses, les douleurs d’estomac et la constipation. L’infusion se prépare en dix minutes, à raison d’une cuillère à café par tasse. A prendre après le repas.

• Camomille romaine : Cette tisane assez amère mais néanmoins agréable est apéritive avant le repas, digestive après, et combat également les flatulences et l’aérophagie. On la préparera en infusion de dix minutes.

• Chicorée : Consommée à table sous forme de feuilles, ou en tisane sous forme de racines, la chicorée sauvage, ou Cichorium intybus, est un excellent tonique général, un stomachique, un apéritif, dépuratif, diurétique, et surtout un puissant cholérétique doublé d’un cholagogue relativement efficace. On l’indique avant tout en cas d’insuffisance biliaire, de nombreux problèmes hépatiques et dans la constipation, mais aussi en cas d’anorexie, d’asthénie, d’anémie, d’atonie gastrique, d’arthritisme, ou d’infections urinaires… On ne peut que conseiller à tous les hépatiques d’intégrer quasi quotidiennement de la salade de chicorée à leur dîner, mais également de consommer, avant chaque repas, une tasse de décoction de racines de chicorée, à raison de trente grammes par litre.

• Lavande : Cette plante odorante est calmante et antispasmodique, diurétique et sudorifique. On peut donc l’employer en cas de grippe, de toux, d’asthme, de coqueluche, d’insomnies, de migraines, de vertiges ou de rhumatismes… La tisane se prépare en faisant infuser pendant dix minutes une cuillère à café de fleurs par tasse.

• Menthe : Stomachique, stimulant du système nerveux, antispasmodique gastrique, carminatif, antiseptique intestinal, analgésique intestinal, la menthe combat très bien les gastralgies, notamment lorsqu’il y a atonie digestive, aérophagie, spasmes gastriques, flatulences, ou intoxication gastro-intestinale. On fait infuser une cuillerée de feuilles de menthe par tasse pendant dix minutes, et on en boit trois tasses par jour, après ou entre les repas. Attention : ne pas en prendre trop tard le soir, car la menthe, à trop haute dose, peut empêcher de dormir.

• Romarin : Excellent stimulant, le romarin est utile en cas de stress ou de surmenage, et convient parfaitement aux affections des voies respiratoires, aux fièvres, et aux troubles utérins. C’est aussi un hépatique de toute première qualité. Il régularise en effet aussi bien la vésicule biliaire que le foie, et facilite, de plus, la digestion. C’est, enfin, un très bon diurétique. La tisane de romarin se prépare en faisant décocter une cuillère à soupe de plante par tasse pendant au moins deux minutes, puis en la laissant infuser cinq à dix minutes.

• Sarriette : Cette plante est avant tout stimulante. On la dit même aphrodisiaque. Mais elle aide aussi à digérer les viandes lourdes et les féculents, et elle évite les fermentations intestinales. L’infusion, de dix minutes, se prépare à raison d’une cuillère à soupe par tasse. A prendre après chaque repas.

• Sauge : En tisane ou dans la soupe chaude, elle luttera avant tout contre les refroidissements et les affections des voies respiratoires, comme la bronchite ou l’asthme, mais ses autres usages thérapeutiques sont nombreux, puisqu’elle est à la fois antisudorale, tonifiante de l’estomac, stimulante, rééquilibrante du système nerveux, calmante en cas de douleurs menstruelles, fébrifuge… La tisane se prépare en faisant décocter une cuillère à soupe de plante par tasse, durant deux minutes, puis en laissant infuser cinq minutes.

• Tilleul : Cette plante calmante extrêmement connue possède des propriétés sédatives, hypnotiques et antispasmodiques. De plus, le tilleul fluidifie considérablement le sang. On l’emploiera donc en cas d’hyperviscosité et d’hypercoagulabilité sanguines, ainsi qu’en cas d’athérosclérose, et, bien sûr, d’insomnie, de spasmes… ou même de migraines (feuilles seulement). L’infusion doit être bien dosée et jamais trop concentrée sous peine de devenir excitante, c’est à dire à raison d’une pincée par tasse ; et l’on en boira deux ou trois tasses par jour, dont une au coucher.

• Thym : Ce phytothérapique aux multiples indications, est particulièrement apprécié dans les cas de toux, de bronchites, d’angines et de grippes, mais aussi comme stimulant général (physique, intellectuel, digestif…), comme vermifuge et enfin comme diurétique pour soulager la goutte, l’arthrite et les rhumatismes.

• Verveine : La Verveine méditerranéenne est la « Verveine odorante », ou « Verveine citronnelle », à ne pas confondre avec la « Verveine officinale » qui, elle, est inodore et compte de nombreux usages thérapeutiques. La Verveine odorante, par contre, bien que tout de même digestive et antispasmodique, est surtout appréciée pour ses qualités gustatives. Une infusion de dix minutes, à raison de cinq feuilles par tasse, à la fin du repas, notamment en été, pourra parfaitement remplacer un thé à la menthe.

.Préparation des tisanes
• Les bienfaits des tisanes améliorent considérablement le bien être de la personne. Pour mieux profiter et apprécier les bienfaits des tisanes, certaines plantes sont consommées, sous forme d’infusion ou bien sous forme de décoction. On peut facilement créer un petit potager chez soi, pour avoir à sa portée, les plantes bénéfiques pour la santé.
• Pour préparer une infusion, il est nécessaire de faire bouillir de l’eau, puis de jeter les feuilles ou les parties supérieures de la plante dans l’eau bouillante ; on laisse alors la plante infuser, pendant dix minutes, puis on décante. La tisane est consommée deux fois par jour.
• En décoction, on jette une poignée de plantes ou de fleurs séchées ou fraîches, dans de l’eau froide. On porte le tout à ébullition et on laisse bouillir une dizaine de minutes, on filtre la tisane avant de la boire.
• Et n’oubliez pas, il n’y a pas mieux qu’un bon retour à la nature en appréciant les bienfaits des tisanes.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s