Salade de poivrons et de tomates simplissime.


26458382_p

Voici une délicieuse recette d’une grande simplicité et bien méditerranéenne!! Quelques poivrons, quelques tomates, du sel, de l’huile d’olive et rien de plus!
Cette préparation, que je connais depuis toujours sous cette stricte forme, est très populaire dans l’Est Algérien notamment dans la région de Bougie. En effet, elle fait les délices des Bougiotes surtout pendant la période estivale accompagnée de la galette de pain sans levain typiquement locale. Toutefois, j’ai très récemment appris qu’elle faisait aussi partie de la tradition culinaire de la ville de Taza dans l’Est du Maroc. Est-ce à dire qu’elle est partie intégrante de la gastronomie berbère??? Certainement berbère et surement méditerranéenne!!
Il en existe des variantes plus élaborées avec des aromates et des épices et finalement cette version, la plus simple, est rare. Mais croyez-moi, c’est la meilleure!!!

A l’origine, en Petite Kabylie, région montagneuse d’Algérie avec une cuisine frugale et rustique, les poivrons et les tomates étaient directement grillés sur la braise et assaisonnées avec l’huile d’olive du pays. Aujourd’hui, comme partout, ils le sont au four mais le plat s’appelle toujours simplement « felfel » (Poivron ou piment en kabyle ou en arabe). Parfois, on y ajoute un piment fort pour relever le goût…

La simplicité de ce plat nécessite des produits de qualité, des poivrons et des tomates bien parfumés, charnus et sans amertume ou acidité et une excellente huile d’olive. Il faut bien avouer que pour ces raisons c’est en été qu’elle est meilleure!

Cela tombe bien, l’été arrive du moins l’espère-t-on!

Image hébergée par servimg.com

( pour une petite entrée pour 4 personnes)
⦁ 3 poivrons verts
⦁ 2 tomates
⦁ 1 piment (facultatif)
⦁ sel
⦁ huile d’olive
⦁ Rien de plus….

Image hébergée par servimg.com

Préchauffez d’abord le four à 200°.
Laver et sécher les poivrons et les tomates (et le piment éventuellement). Retirez le pédoncule des tomates uniquement. Etalez les entiers sur une plaque de four.
Enfournez et faites les griller jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres en les retournant régulièrement. Les tomates vont être prêtes avant les poivrons.
Réservez les légumes prêts au fur et à mesure dans une assiette ou un plat en veillant à bien les recouvrir d’un film alimentaire ou d’un sac plastique propre. Ce procédé facilitera l’épluchage.
://p8.storage.canalblog.com/80/29/452661/26458382.jpg
Quand tous vos légumes sont cuits, épluchez les. Retirez le pédoncule et les graines des poivrons.
Ecrasez les alors à la fourchette pour obtenir des minuscules morceaux sans qu’il s’agissent d’une purée.. Procédez une légume après l’autre, ce sera plus simple!
Cette opération terminée, salez à votre goût et arrosez généreusement d’huile d’olive…
Dégustez tiède ou frais avec du pain grillé ou de la galette kabyle si vous avez la chance d’en avoir, il n’y a rien de tel!
Informations et suggestions

Au lieu de la fourchette, les bougiotes ont « inventé » un petit instrument cylindrique creux avec des bords plus ou moins tranchants et muni d’un poignée pour faciliter l’étape de « découpage » ou d’écrasage’ des poivrons. Il permet de « piler » en coupant sans écraser les aliments.
Les Tazi (Maroc) quant eux disposent pour leur préparation d’une sorte de pilon que l’on tient comme un marteau avec une extrémité striée. Les poivrons et les tomates sont alors « pilés » après avoir été salés, les grains de sels facilitant le mélange. Cela donne une salade plus « écrasée » mais, j’imagine, tout aussi savoureuse…

En revanche, je vous déconseille fortement le mixer qui ne vous donnera jamais la texture idéale et qui dénaturera le goût de ce plat.

Pour les nombreuses « variantes », je suis tentée de finalement dire que ce sont en fait des recettes totalement différentes qui donnent des plats totalement différents qui sont toutefois tous délicieux!!
On rencontre notamment la salade ‘Mechouia » dans tout le Maghreb qui ajoute aux ingrédients de base de l’ail. Certaines recettes marocaines ou algériennes préconisent également l’ajout d’épices comme le cumin, d’herbes comme la coriandre ou le persil…
Mais je reste persuadée que c’est la stricte simplicité de ce plat qui fait sa spécificité!

Posté par Kikou

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Quintilia
    Avr 06, 2013 @ 20:52:30

    Très mauvaise recette, que celle que vous donnez;. A Sétif, on prépare cela avec bien plus de soins. Et on l’appelle H’miss.
    Cordialement.

    Réponse

    • azititou
      Avr 07, 2013 @ 10:31:48

      A chacun sa région et à chacun sa façon de préparer, ses plats, le gout, mon vieux ou ma vieille, le gout, je vois que vous n’estes pas du tout dégustateur ou dégustatrice de la cuisine.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s