Le langage algérien par Amazigh Kateb.


Couple à Alger, fin du 19ème.

Posted in Art de vivre et tradition, Citations, contes et proverbes, -Mociba: Terme utilisé dans tous les pays arabes pour designer soit une grande malédiction, une catastrophe, un désastre,ou un état de fait …

Mociba peut designer une situation inextricable ou compliquée.

– la Garantita: est un gâteau salé aux pois chiches et aux œufs, d’origine espagnole qui se nomme en réalité callientita .Garantita est le mot utilise a Alger .
A l’ouest dans l’oranie , il est appelé « calantika » ou « el hami » qui veut dire « le chaud ». c’est l’un des mets les plus répandus dans la rue algérienne.
c’est un plat très populaire recommandé avec du cumin et de la harissa en prenant une pleine bouffée de gaz d’échappements! Cela vous parle?

– la Ghaita est une sorte de trompette très stridente en bois, utilisée dans les cérémonies vaudous à la maison blanche
Jouer de la ghaita en langage populaire c’est « dire des balivernes » c’est comme « que du vent » ou « c’est du pipot ».

– le Khoroto est le nom familier que se donnent les algériens et qu’ils donnent aussi parfois a ceux qu’ils considèrent comme des khorotos.
c’est un terme auto-péjoratif et ironique pour designer quelqu’un de peu fiable.
khoroto vient de khorti qui signifie « foutaise ».

– Papiches: terme argotique algérien désignant les jeunes filles en phase de montée hormonale beauté bavarde au charme bruyant (c’est pas mal ça vous ne trouvez pas!).
Vous pouvez croiser les papichettes aux heures de sortie de lycées et des facultés le long des grandes artères de la drague urbaine nord africaine.
la papicha se repère grâce a son chewing-gum qu’elle mâche avec obstination en mettant en valeur sa dentition.
signe qui ne trompe jamais ses deux portables sonnent pendant qu’une ambulance passe a fond les sirènes.

Ce n’est pas moi qui le dit c’est Amazigh

En bonus voici quelques expressions que j’ai pu glaner dans les chansons de son dernier album Marchez Noir:
لي إتبع الواد خصو يحصي الحملة

– « Li tabaâ al wad khasso yahssi el hamla »

C’est une image qui évoque la liberté d’un peuple comme quelque chose qui dort ou fait mine de dormir.
Dans les profondeurs d’une rivière qui menace de débordement de façon implacable.
الكلمة الحرة خير من الخبزة المرة

– « El kelma el hora khir man el khobza el mora »

Rester libre et refuser le pain de l’amertume.
ألي عندو النيف يرعف

– « Ali âandou anif yarâaf »

Celui qui a trop de fierté risque d’en payer le prix fort! (là c’est ma traduction).
Anif: Chez nous quand parle de Nif on parle de fierté, j’aimerais bien savoir d’où ça vient, si quelqu’un peut nous éclairer marhba bih*
عامرة القربة

– « Âamra el Guerba »

Littéralement la gourde est pleine. Le double sens figure est : »la coupe est pleine » et « les ventres sont pleins »

© Kateb Amazigh

Le lettre « G » n’existe pas dans la langue arabe, par contre on la retrouve souvent dans notre parlé ce qui explique la présence de la lettre « q » (ق )dans ma transcription.

Marhba bih*: Il est le bienvenu.

***
Amazigh Kateb; MARCHEZ NOIR: Bonjour

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s